« Quartier(s) », une collection surcyclée

Une dynamique pour transformer nos habitudes vestimentaires, en créant une collection originale et personnalisée à partir de fripes et des machines disponibles au lab.

Constat

Une étude menée par le media anglais Business of fashion (2022) a démontré qu’en moyenne, une femme occidentale achète 30kg de textile par an et que moins d’un quart de ces 30 kg sont recyclés.

Plus encore, on ne comptabilise que 160 000 tonnes de vêtements recyclés pour 700 000 tonnes d’achats.

De ce constat, naissent des prises de conscience et des changements d’habitudes, dans le respect de l’environnement et du vivant. C’est le cas à Luxeuil-les-Bains avec le projet « Quartier(s) ».

Voué par le biais d’une activité de design, d’économie circulaire et de formation, à ouvrir des voies vers l’emploi ou vers la création d’entreprise à des personnes naturellement éloignées, le dispositif « Quartier(s) » se propose d’expérimenter le surcyclage vestimentaire, visant à produire des pièces originales de meilleure qualité en consommant moins de ressources.

 

 

Un projet à long terme

Le surcyclage vestimentaire

On parle de surcyclage (ou upcycling en anglais) pour appuyer l’idée de refaire à partir d’éléments déjà existants, un peu comme s’il s’agissait d’un recyclage « par le haut ». Dans l’idée, avec trois « fringues » ré-employées, nous surcyclons un vêtement de qualité supérieure.

Un atelier-formation couture

Machines à coudre, brodeuse numérique, métiers à tawashis, et d’autres outils sont activés par une équipe plutôt féminine mais pas que, pour réaliser une collection de vêtements originale, solidaire et écologique. Un atelier-formation est proposé aux adhérent·e·s du fablab, qui vont pouvoir monter en compétences en partageant leurs savoirs en commun.

depuis 2023

Une collection originale et vertueuse

Selon l’ADEME, en seulement 15 ans, la production textile mondiale a été multipliée par 2, utilisant aujourd’hui 4% des ressources en eau potable de la planète… Le surcyclage, quant à lui, en tant que pratique de réduction des matières et des ressources, produit une plus-value écologique, stylistique et économique. Il fait parti des métiers dits de « demain ».

Un shooting photo dans les rues de la cité thermale

Suite au défilé organisé à l’espace Frichet, les membres du projets ont pu se tester à un véritable shooting photo, qui s’est déroulé le 25 juin 2024 dans le parc thermale et sous les cloîtres de l’abbaye Saint Colomban. Et c’est le photographe luron Stéphane Huguel aka Yougz Photo qui a su mettre à l’aise l’équipe et valoriser les vêtements surcyclés portés.

Un double-défilé pour marquer les esprits

L’élaboration d’un événement public de type défilé, organisé à Luxeuil-les-Bains, est un bon moyen de rendre visible la collection « Quartier(s) » localement et par la même occasion de marquer les consciences sur le phénomène du réemploi de matières de seconde main.

En 2024

Un enjeu entrepreunarial

Accompagnement technique

Le fablab des 3 lapins accompagne techniquement les porteurs et porteuses de projets, en leur mettant à disposition le lieu-outil, les machines et les outils pour le bon déroulé des projets.

Soutien partenarial

Le fablab des 3 lapins travaille de concert avec Frip’lav70 et la recyclerie des mille étangs qui nous fait dons de matières premières : des fripes tâchées ou trouées que l’on va pouvoir détourner.

Accompagnement à la création d'entreprise en CAE

Le fablab des 3 lapins accompagne les porteurs de projets vers la création d’entreprises en portage salarial via un partenariat avec Coopilote, structure régionale de coopérative d’accompagnement à l’entrepreneuriat.

Le dispositif, soutenu par l’État et retenu par la Préfecture de Haute-Saône dans le cadre de la Cité de l’Emploi, par la Région BFC dans le cadre du NFAP, est né en collaboration étroite avec la ville de Luxeuil-les-Bains.

Ensemble, on refait le monde !

Politique de confidentialité