Alors que l’épidémie de coronavirus continue de progresser en Franche-Comté,  le personnel soignant est toujours en pénurie de matériel de protection. Pour les aider, les initiatives solidaires se multiplient.

À Luxeuil-Les-Bains, en Haute-Saône, le Fablab des 3 lapins se lance dans la confection de 3 500 visières de protection contre le covid-19. “C’est l’état de détresse et de souffrance des soignants qui nous a décidé à nous lancer, raconte Norbert Roman, ingénieur numérique au Fablab des 3 lapins. Pour nous, c’était évident, c’est une des missions du Fablab d’être au service de la population et de fabriquer localement des solutions aux problèmes”, poursuit-il.

Il y’a une défaillance de l’Etat, alors il fallait faire quelque chose – Norbert Roman

Il y a quelques jours, le Fablab à valider les prototypes des visières de protection et la fabrication à été lancé dans la foulée. “Il y en a pour 2 000 heures d’impression 3D. Notre forgeur y est à longueur de temps”, confie Norbert Roman. Afin de fabriquer les 3 500 visières de protections dans les plus brefs délais, les quatorze imprimantes 3D du Fablab des 3 lapins tournent en permanence. 

Les 14 imprimantes 3D du Fablab tournent en permanance pour fabriquer les masques de protection.
Les 14 imprimantes 3D du Fablab tournent en permanance pour fabriquer les masques de protection. – Fablab des 3 Lapins

Matière première et heures de travail offerts aux soignants

Pour que cette action solidaire soit possible, il a fallu trouver un financement afin de se procurer la matière première nécessaire à la fabrication des masques. “On a besoin de fil de PETG. C’est une matière étanche qui ne retient pas les virus. Ça représente un coût important”, affirme Norbert Roman. Le Fablab s’est donc associé au directeur de Carrefour Contact, à Fresne-Saint-Mamès, qui finance généreusement le fil de PETG. “On s’est mis d’accord pour que le temps de travail et le matériel soient offert aux soignants du service public”, explique Norbert Roman.

Au Fablab, on a des moyens de fabrication qui sont spectaculaires. C’est l’occasion de les mettre à contribution pour aider les soignants à lutter contre le virus – Norbert Roman

Le matériel de protection fabriqué sera distribué gratuitement aux personnels soignants de Haute-Saône, du Doubs et du Territoire de Belfort. “Déjà 300 visières sont prêtes à être livrées”, déclare Norbert Norman. Les visières fabriquées par le Fablab des 3 lapins sont réutilisables. Il s’agira de les désinfecter toutes les trois heures.

Une fois fabriqués, les masques seront distribués aux personnels soignants de la région.
Une fois fabriqués, les masques seront distribués aux personnels soignants de la région. – Fablab des 3 Lapins

Possibilité de contribuer à la fabrication des masques

Le Fablab des 3 lapins a mis en ligne le patron des masques sur son site internet. L’objectif est de permettre aux personnes qui disposent d’une imprimante 3D, de participer à cette action solidaire. “L’idée, c’est d’être un point de ralliement ou les gens peuvent amener des visières qu’ils impriment chez eux. Nous, on s’occupe de les stériliser et de les distribuer”, explique Norbert Roman.

Nous avons des stocks de matériel que l’on peut fournir aux personnes qui ont des imprimantes 3D – Norbert Roman

Pour le Fablab, l’important est de mettre en place une logistique et une sécurité sanitaire sur le travail produit. “Certaines personnes, qui pensent bien faire, impriment de chez eux, mais ils ne savent pas comment stériliser. On se place en relaie pour éviter que la fabrication soit  contre-productive et pour assurer une fiabilité sur le travail”, précise l’ingénieur numérique.

Partout, les Fablabs s’engagent dans la lutte contre le covid-19

En lien avec le réseau national des Fablabs, le Fablab des 3 lapins envisage également de se lancer dans la fabrication des pièces pour les respirateurs, “comme des valves qui manquent cruellement partout”, précise Norbert Roman. Un premier respirateur à déja été fabriqué par le réseaux français des Fablab.

Dans le Jura, le FabLab Made In Iki imprime aussi des masques de protections pour les soignants de la région.

Ailleurs en France et à l’étranger, les Fablabs s’organisent afin de fabriquer des outils contre le coronavirus. “Il y a un énorme élan de solidarité un peu partout qui apporte des solutions là où on n’en trouve pas pour l’instant”, constate Norbert  Romand.

 

Source: Coronavirus : un Fablab de Haute-Saône lance la production de 3 500 masques de protection pour les soignants