Tout comme les liaisons, en mécanique, les formes géométriques ont également un nom bien spécifique. Pour y voir un peu plus clair, les 3 lapins ont décidé de construire (avec leurs petites pattes poilues) un dictionnaire des mots savants qui pourrait vous être d’une grande utilité !

ALÉSAGE

Opération consistant à usiner avec grand soin la surface intérieur d’un cylindre ou de toute autre pièce creuse. Grâce à la précision d’un alésage, un arbre peut être monté plus ou moins serré pour des applications diverses (automobiles, machines industrielles, …)

ARBRE

Organe mécanique transmettant une puissance sous forme d’un couple et d’un mouvement de rotation. C’est aussi un cylindre droit de révolution extérieur précis s’ajustant sur un alésage (trou de dimension très précis).

ARRONDI ET CONGÉ

Tout deux sont des transitions douces, remplaçant une arête vive, entre deux surfaces et ayant une section en arc de cercle. L’arrondi à une section convexe et supprime généralement les arêtes vives ; Le congé à une section concave et permet le raccord de deux surfaces sur des pièces moulées par exemple.

BOSSAGE

Saillie prévue sur une surface mécanique pour en faciliter la rectification. Permet également de limiter une surface usinée sur une pièce moulée.

BOUTONNIÈRE
(trou oblong ; lumière)

Cavité formée de deux demi-cylindres raccordés par deux plans parallèles. Le terme lumière désigne un petit orifice sur une pièce mécanique.

CHAMBRAGE

Perçage de grande profondeur à fond plat, ayant pour but de noyer une tête de vis. On parle de chambrage quand la tête de la vis ne dépasse plus de la matière. Toutefois, en usinage, c’est aussi un dégagement intérieur permettant de réduire une durée d’usinage (on usine avec soin le début et la fin d’un alésage mais pas la partie centrale) ou, tout simplement, permettre un dégagement d’outil.

CÔNE D’EMMANCHEMENT

Cône droit assurant un centrage précis.

CHANFREIN

Petite surface formée par une arête abattue permettant de supprimer une arête vive et/ou facilitant l’emboîtement de deux pièces. Habituellement, le chanfrein entre deux faces à angle droit est à 45° et celui d’introduction (chanfrein d’une vis ou entre deux parties mécaniques devant s’emboîter) est à 30°.

DÉGAGEMENT

Petit évidement à l’intersection de deux surfaces ayant pour but de séparer deux parties d’une même pièce, éviter le contact entre deux pièces à un endroit précis ou laisser le passage d’une autre pièce.

ENCOCHE

Entaille en forme de V.

ÉPAULEMENT

Forme composée de deux plans, ou d’un plan et d’une surface cylindrique, perpendiculaires. Ces surfaces servent généralement de butées ou d’appui.

ÉVIDEMENT

Enlèvement de matière sur une surface plus ou moins grande permettant de réduire l’étendue de la surface globale d’appui.

FRAISURE

Chanfrein réalisé sur l’arête débouchante d’un perçage et dont le but est de noyer la tête d’une vis à tête conique (tête fraisée).

GORGE

Dégagement de faible dimension sur une pièce mécanique cylindrique. On l’utilise pour le placement d’un joint par exemple.

LAMAGE

Perçage de faible profondeur à fond plat, ayant pour but d’aplanir une surface pour y placer la tête d’une vis, une rondelle ou encore un écrou. On parle de lamage quand la tête de la vis dépasse encore de la matière.

LANGUETTE

Tenon (partie mâle d’une pièce de construction) de grande longueur fait pour entrer dans une rainure afin d’assurer une liaison glissière.

LOCATING

Centreur cylindrique dégagé de faible épaisseur permettant de positionner une pièce selon une translation.

MACARON

Centreur cylindrique de faible épaisseur permettant de positionner une pièce selon deux translations.

MÉPLAT

Plan coupant un cylindre droit parallèlement à son axe.

NERVURE

Partie saillante, volume à base triangulaire en général, rapportée ou moulée sur une pièce subissant des contraintes (équerre, …) afin de la renforcer, augmenter sa rigidité.

RAINURES

Entailles dans la matière de différentes formes et de diverses dimensions selon la fonction de la liaison.

SAIGNÉE

Entaille profonde de faible largeur.

TÉTON

Petite saillie de forme cylindrique. On la retrouve, par exemple, en mécanique sur les vis de pression.

TROU BORGNE

Cylindre droit de révolution intérieur non débouchant. Il est généralement obtenu par perçage.