les Lapins ont un an!

Nous profitons de ce petit moment de repos pour revenir un peu avec vous sur notre action au service de notre communauté:

entreprises
emploi
formation…
les lapins ne se sont pas trop reposés

Dès l’initialisation du projet en 2015, nous avons défini avec nos élus, locaux, communautaires et notre sénateur, la création du fablab des 3 Lapins comme la structure porteuse d’un projet d’usages de la révolution numérique plus vaste et plus innovant que le seul Fablab dans son acception commune.

L’inauguration a eu lieu en décembre 2017; l’ouverture au public date de fin avril 2018… nous avons fait du chemin depuis: 

5 entreprises sont venus s’installer ou se développer au sein du Fablab

5 entreprises se sont implantées au fablab :3 créations, 1 développement et 1 déménagement (nous en avions prévu une dans les 2 ans) :
-1 TPE dont le projet était en standby faute de compétences extérieures nécessaires et qui a trouvé les solutions « compétences et machines » au sein du Fablab (Marsh Camera )
-1 artisan menuisier boisselier en affaire personnelle qui ne pouvait lancer son activité faute de machines ; il a trouvé la solution par la mutualisation des outils (création).
-1 SAS  (GAZE SAS) qui porte un gros projet à visée de production industrielle: redéfinition du processus de désamiantage des gros chantiers et de mise au point de matériel innovant ( protection des personnes et chantier connecté) soutenu par un prix national PRDA plan recherche et développement amiante à hauteur de 120K€ pour la réalisation du prototypage. Alain Monasson a étudié plusieurs lieux sur la région avant de choisir de s’implanter au Fablab des 3 Lapins ,seul endroit où il a trouvé selon lui l’environnement technologique qui lui était indispensable et la mutualisation de compétences attachées.(création)
– Zone Secrète, une Sasu spécialisée dans la réalisation d’escape games de haut de gamme  (clientèle nationale, suisse, Koh Lanta…) qui a déménagé son siège sur le territoire depuis un autre département pour pouvoir accéder aux machines mutualisées et aux compétences présentes au sein des 3 Lapins.(déménagement)
-Mohamed Azerkane, autoentrepreneur, développeur IoT, et formateur .

Des conventions de partenariat ont été signées avec des entreprises extérieures sur des projets précis et apporteurs de valeur pour les 2 parties ; pour exemple :
SYTEVOM (97 salariés) : convention sur 3 ans ; le fablab joue le rôle d’identificateur de solutions innovantes et centre de développement de celles-ci.
-SDTL (122 salariés) : Le fablab apportera des solutions de formation, des solutions technologiques innovantes de réparation, de l’acculturation numérique des employés. SDTL apporte son expertise et des solutions techniques à des problématiques de transport posées au Fablab. SDTL envisage d’investir dans des machines-outils qu’elle mettrait en place au Fablab et en encouragerait l’utilisation partagée.

 

Des partenariats de travail

avec des entreprises locales

  • Dron’ops : autoentrepreneur pilote de drones : offre son expérience et pilote bénévolement le drone du Fablab en mission ; se forme au montage vidéo et utilise les ordinateurs puissants du fablab…

Des conventions ont été signées

ou sont en cours de signatures avec des entités socialement structurantes du territoire :

Mission Locale :

acculturation des jeunes accueillis par le dispositif ; prise en stage de 2 mois de stagiaires en préformation – redéfinition d’objectif.

-AFPA :

intervention dans les formations pour préparer les apprenants aux nouveaux usages dans leur futur métier et en faire des apporteurs de solutions dans leur future vie professionnelle ; solutions pratiques de fabrication (outillage, marquage textile…)

-DANE (Délégation Académique au Numérique Educatif) :

le Fablab est chargé dans le projet commun de lancer une expérience de définition innovante de la relation Fablab/établissement scolaire dans le but d’en faire une expertise transférable et reproductible en tout point de l’académie.

  • D’autres collaborations sont en discussion :

    Pole emploi, CCI, ADAPEI…

Les 3 Lapins font des petits: de nouveaux fablabs au service de l’éducation

Les 3 Lapins pilotent (sur leur initiative) la création de 2 Fablabs dans des Lycées techniques (Vesoul 70, Bavilliers 90), et travaille (avec le collège et avec le Lycée de Luxeuil) à une structure hybride pour tester une solution destinée aux zones à moindre densité de population et s’appuyant sur un fablab extérieur préexistant.

le fablab invente des projets d’envergure pour notre territoire

Les premiers projets identifiés et proposés par l’équipe du Fablab des 3 Lapins pour répondre de manière innovante aux problèmes du territoire ont été retenus et donnent lieu à la construction de modules complémentaires au tiers lieu des 3 Lapins, financés de manière autonome sur 3ans  et portés par le fablab en attendant la SCIC :
-SCAN, (Service Communautaire d’Accès au Numérique ; 1 ETP en poste depuis le 8/10/18 + investissement matériel + véhicule + frais d’ingénierie ) : seconde vie informatique, lutte contre la fracture numérique, acculturation numérique, service social collaboratif d’accès au numérique, création d’une plateforme numérique collaborative de formation, d’entraide et de partage.
Le projet comporte une structure de collecte (entreprises, collectivités, particuliers), remise en fonctionnement de matériel informatique et formation de premier niveau pour pallier les problèmes cruciaux dans nos territoires ruraux posés par la dématérialisation et la numérisation systématique de nos modes de vie.
Le projet qui a démarré entre le Fablab et le Sytevom doit rentrer dans la Coopérative dès sa constitution et doit associer des Pays de notre département, les services sociaux, des comcoms….).

2 autres actions importantes sont en cours de construction; elles devraient permettre de créer de nouveaux emplois

répar'cafés

Mise en place d’un réseau construit et animé de « Répar’cafés », temps et lieux d’autoréparation et de reconstruction de lien social autour de la problématique de déchets et de l’obsolescence

Handicap et autonomie

Mise en application des nouveaux usages et des nouvelles technologies pour répondre à des problématiques sociétales de handicap ou d’autonomie particulièrement sensibles dans nos territoires ruraux : en partenariat avec APF France Handicap de Belfort, la Mutualité Française Haute Saône et le lycée Diderot de Bavilliers

formation

Nous avons déjà reçu 6 stagiaires au sein du lab, pour des durées de stages allant de 3 semaines jusqu’à 2 mois. Les origines des stagiaires sont : le dispositif garantie jeunes, la DAQ (dispositif en Amont de Qualification), les lycées professionnels.

Bien d’autres actions sont en cours de construction…. en attendant celle que nous monterons avec vous 😉